nuages de mon esprit

Dans les nuages de mon esprit, un savant fou a créé une armée de monstres

Rancoeurs, frustrations, déceptions y  prennent des formes aberrantes

Un serpent à tête de souris affronte un bêlier belliqueux

Un caméléon a provoqué en duel une baleine

Le dragon à corps de lave s’approche pour les engloutir tous

Et jamais cela ne dort ou ne s’arrête

C’est la folie douloureuse qui guette

Le vent fait un carnage et tranche des têtes au ralenti

Un cheval agonise sur la plage, ses pattes en l’air, son long cou replié sur le côté

 

Mais les pensées songes volatiles se fatiguent

Irrésistiblement, insensiblement

Le temps les dissout  comme un enfant passe ses doigts sur un texte écrit à la craie

Comme nos plus grandes passions deviennent un jour vides et nos espoirs insensés

Comme  nos plus beaux moments contiennent déjà en germe leur destruction

 

Mais déjà une création neuve démarre

un bébé hydrocéphale, un avion immobile, un oiseau préhistorique volant sur le dos

Puisse mon profond chagrin se prendre aussi peu au sérieux et se dissiper aussi efficacement

 

Restent un visage souriant d’une autre époque

Un chapeau abandonné

Un nounours d’enfant

Un dromadaire qui boude

 

Il est temps de tourner la page

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s