Mary(lin)

Ce soir, Mary est habillée comme elle, avec une robe blanche qui tourne et une fausse fourrure et de dos, on pourrait la confondre avec la blonde que les hommes admirent sur les affiches de cinéma à Broadway.

Dans le soir, à la lueur des réverbères, elle avance et ses pieds sont légers sur le bitume. Elle sourit aux passants. Demain, il faudra rendre les vêtements loués pour l’occasion. Une folie au vu de son modeste salaire de barmaid. Mais seulement demain…

Elle a dansé, Mary, dansé, et ses chaussures à talons hauts la font souffrir maintenant. Elle a encore dans la tête le rythme entrainant de l’orchestre.

Tout à l’heure, elle remerciera la concierge qui a veillé sur son fils pendant la soirée. Puis elle ôtera son maquillage, ses faux cils. Elle ira se coucher et écoutera dans le noir la respiration de l’enfant. Le beau rêve sera fini, et demain, il faudra retourner servir les clients du bar…

Mais pour le moment, elle avance encore dans la rue, croisant des fêtards attardés, des belles voitures de luxe, et c’est elle la reine. Si on lui demandait son prénom, elle répondrait « Marilyn ! »

marylin

De cette soirée, il restera la photographie que son patron a promis de lui remettre. Elle la mettra dans un cadre doré, sur la commode, pour se souvenir qu’elle a touché son rêve du bout des doigt.

Elle y est encore, pour quelques minutes.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s